Folivres de Grillon, édition 2007

Il s’agit de ma toute première participation à un concours d’écriture ! Je ne me rappelle d’ailleurs plus du tout comment on est tombés sur l’appel à textes, le fait est qu’on a décidé, en coécriture avec mon frère Mattias, de présenter un texte.

Il fallait rédiger une nouvelle de fiction. Ce qu’on a fait, À chaque homme son démon, puis sans grande conviction on l’a envoyée. Fin de l’histoire.

Heu… en fait non ! Comme on ne pensait pas du tout pouvoir gagner, on n’a même pas songé à faire le déplacement. Et pourtant : quelques semaines plus tard, j’ai découvert dans ma boîte aux lettres, accompagnant le lot de livres -notre récompense- une coupure de journal qui disait, noir sur jaune, que le prix catégorie adulte nous revenait ! Quelle joie et quelle excitation d’avoir été choisi·e·s à ce moment-là.

Maintenant que je la relis, elle me fait bien sourire, cette nouvelle. Si le cœur -indulgent ?- vous en dit, vous pouvez la découvrir ici : À chaque homme son démon (concours Folivres).

Entre nous, j’ai retrouvé il y a peu le diplôme qui faisait aussi partie du colis et c’est avec beaucoup de tendresse que je l’ai accroché à un mur de ma chambre, à La Tanière.