Bayou des Acadiens

En octobre je rencontrais l’auteure Beverly Matherne qui signait ses livres et ses CDs au festival Acadiens et Créoles qui a lieu tous les automnes à Lafayette en Louisiane. Je me suis donc offert un exemplaire de sa dernière publication ainsi qu’un enregistrement de sa poésie-blues, pour avoir quelque chose à me mettre sous la dent après mon retour.

Pendant deux mois, j’ai donc porté dans mon sac à dos cette bouffée de francophonie cadienne sans y toucher, puis j’ai résisté sans y sauter dessus pendant quelques temps encore. Et là, j’ai senti que c’était le bon moment.

Je suis allée chercher dans mes affaires, le Bayou des Acadiens, qui sagement m’attendait.

Sa lecture n’a pas fait un pli. Un peu le matin, un peu le soir, voilà le recueil de nouvelles englouti. Ma réaction n’est pas tiède comme celle d’Amira : ce livre est un bonheur à lire dans ce français de si loin. Nostalgie des souvenirs d’enfance, anecdotes familiales, de la messe, histoires drôles, histoires plus récentes aussi. Le tout très bien écrit par cette dame au teint olivâtre.

L’édition est bilingue. Je me réserve la version anglaise pour plus tard (Blind River), pareil pour son album. En attendant, allons sur son site pour écouter Blues Braillant et savoir à quoi ces blues-poèmes ressemblent !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s